Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Violence dans les stades / Le MCO ch̢ti̩, JSK РMCA, la sentence tombera lundi

17 avril 2018 14:10
32 0
Violence dans les stades / Le MCO ch̢ti̩, JSK РMCA, la sentence tombera lundi

La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a frappé fort pour ce qui est des incidents qui se sont déroulés vendredi dernier, au stade Zabana, d’Oran, ayant conduit à l’arrêt du match de championnat opposant le MC Oran au CR Belouizdad, alors que ce dernier menait au score par deux buts à zéro.

Ainsi, le club de l’Ouest du pays a écopé de quatre matchs à huis clos, dont deux avec suspension de terrain. En d’autres termes, le club devra disputer deux de ces quatre matchs, sans le public et loin de la ville d’Oran. Le MCO terminera donc la saison en dehors de ses bases puisqu’il lui reste deux rencontres à jouer à domicile, lors de la 27e journée face au CS Constantine et la 30e face à la JS Kabylie.

Par ailleurs, le club a également perdu par pénalité la rencontre en question «pour en attribuer le gain à l’équipe du CRB qui marque trois points et un score de 3-0». Le club perdra aussi «la quote-part due au titre des droits de télévision pour le match en question» et devra s’acquitter d’une amende de 20 millions de centimes. Il faut rappeler que, lors de cette rencontre, des supporters du club avaient envahi le terrain, ce qui avait conduit l’arbitre à mettre fin au match à la 81e minute.

Concernant le match de la coupe d’Algérie ayant opposé la JSK au MCA, la Commission de discipline a différé son verdict jusqu’à la prochaine séance prévue lundi 23 avril. Les dirigeants de la JSK, Chérif Mellal, du MCA, Kamel Kaci-Said, et du CSC, Tarek Arama, ont été convoqués. La seule décision prise lors de la séance d’hier concerne l’entraineur des gardiens de but du Mouloudia, Tarik Nouioua, qui a écopé d’un mois de suspension pour comportement antisportif.

Notons que huit supporters interpellés suite aux actes de violence ayant émaillé cette rencontre ont été placés, hier, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près du tribunal de Ziadia (Constantine). Ils sont poursuivis pour «actes de violence, port d’armes blanches et détention de kif traité et psychotropes». D’autres vont être présentés prochainement devant le juge. La police avait arrêté 79 personnes, dont beaucoup de mineurs.

Source: algerie-focus.com

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0