Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Un « observateur perspicace » qui ignore que Gilberte Chemouilli, dont le premier mari était un chahid de la guerre de libération, a été torturée et a fait la prison après l’indépendance

28 janvier 2018 16:10
43 0

Dans le même article cité précédemment, le journaliste d’El Watan* fait parler « un observateur perspicace de la scène politique nationale » : « Avec Louisa Haoune après l’indépendance c’est la seule femme qui a fait de la prison pour des raisons politiques ».

Rappelons en passant à cet « observateur perspicace » que notre camarade Gilberte Chemouilli, compagne de William Sportisse avait été arrêtée après le coup d’Etat du 19 juin 1965 et sauvagement torturée dans les locaux de la sécurité militaire. Avant de goûter aux prisons de l’Algérie indépendante, elle avait séjourné dans les geôles du colonialisme. En 1940, âgée à peine de 23 ans, elle avait partagé la prison avec le secrétaire-général du PCA, Kaddour Belkaïm qui périra en détention. Elle était veuve de chahid avant de connaître William. Son premier mari,Taleb Bouali, dirigeant communiste est tombé les armes à la main au maquis dans les rangs de l’ALN en wilaya 4.

Notre camarade a célébré ses 100 ans le 17 septembre dernier, toujours fidèle à ses convictions communistes et toujours intellectuellement combative. Exprimons notre espoir que notre « observateur » saura avec fair-play et perspicacité accepter de mettre à jour ses connaissances « de la scène politique nationale » en intégrant ces données.

Source: alger-republicain.com

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0