Recevez les dernières nouvelles mises à jour continuellement sur les sujets les plus suivis avec NewsHub. Installez-le maintenant.

Saad Lamjarred bientôt marié à une Tunisienne

17 juillet 2017 13:16
3 0
Saad Lamjarred bientôt marié à une Tunisienne

PEOPLE - Saad Lamjarred ne serait plus un coeur à prendre. La star de la pop marocaine, toujours poursuivie pour viol en France, serait actuellement en couple avec une jeune fille de nationalité tunisienne. Les deux tourtereaux auraient même pris la décision de se marier.

C'est Imen Khemissi l'agent de Saad Lamjarred en Tunisie et en Égypte, qui a vendu la mèche, annonçant la nouvelle lors de son récent passage à l'émission radio "Jawhara by night", diffusée sur les ondes de Jawahara FM. Selon elle, le chanteur marocain aimerait se produire en concert en Tunisie, juste après le Maroc. "La future épouse de Saad Lamjarred sera fort probablement tunisienne", a-t-elle lâché pendant l'entretien.

Si le chanteur, placé sous surveillance et portant un bracelet électronique, ne peut toujours pas quitter le territoire français, rien ne l'empêche de travailler sur ces projets musicaux. À en croire Imen Khemissi, le chanteur s'apprête ainsi à tourner un vidéoclip pour une nouvelle chanson qu'il a lui-même écrite et composée lors de son séjour en prison.

Saad Lamjarred, 32 ans, porte un bracelet électronique depuis sa remise en liberté provisoire, en avril dernier. Le chanteur marocain avait été arrêté et placé en garde à vue en octobre 2016 dans un commissariat parisien du 17e arrondissement de Paris, à la suite d’une plainte pour "agression sexuelle avec violence".

La superstar marocaine devait alors se produire au Palais des congrès de Paris, une date qu'il n'a pas pu assurer suite à son incarcération. Selon les articles 222-27 à 222-30 du code pénal français, la pop star risque jusqu'à dix ans de prison si l'agression sexuelle est avérée.

Lire aussi: La Tunisie médaillée d'or et d'argent dans une compétition internationale de robotique aux États-Unis (VIDÉOS, PHOTOS)

Source: huffpostmaghreb.com

Partager sur les réseaux sociaux:

Commentaires - 0