WeClean, la première application qui encourage les Tunisiens à collecter leurs déchets!

10 mars 2015 16:44

19 0

WeClean, la première application qui encourage les Tunisiens à collecter leurs déchets!

Vous en avez marre des déchets qui s'amoncellent dans votre rue? Vos voyages à travers le pays sont gâchés par des zones jonchées d'ordures? Vous rêvez d'une application mobile qui vous permettrait de signaler les endroits trop pollués en Tunisie? Alors, cette nouvelle initiative est faite pour vous!

Weclean, une nouvelle plateforme digitale et mobile lancée par Blast, agence spécialisée en communication sur les médias sociaux, a pour but de signaler les zones polluées et de collecter des déchets ménagers produits.

En effet, depuis plusieurs années la situation environnementale en Tunisie est alarmante. Mauvaise gestion des déchets, ordures à chaque coin de rue, sont le paysage quotidien de nombreux citoyens...

Et celui-ci est très simple! Le citoyen s'inscrit d'abord sur la plateforme WeClean via l'application (mobile ou PC) en précisant sa "zone d'intervention" - celle ou il souhaite intervenir.

Devenu un "Wecleaner", celui-ci peut alors prendre des photos d'endroits "pas propres" de sa zone d'intervention. A l'initiative des Wecleaners, des événements sont fixés afin de nettoyés les zones polluées.

A noter que seule l'application Android est disponible; l'application IOS sera mise en place d'ici une dizaine de jours...

Contacté par le HuffPost Tunisie, Selim Halioui, représentant de l’agence Blast, nous apporte plus de précisions sur le développement pratique de ce projet. Selon lui, l'idée principale est de responsabiliser le citoyen, qui devrait lui-même faire fonctionner ce projet.

Cependant, un "plan B" a été mis sur pied: En partenariat avec GIZ, la coopération allemande en Tunisie et le réseau WAMA, un réseau a été instauré pour la gestion communale des déchets, des municipalités se sont engagées à participer aux événements de nettoyage des endroits dits "pollués".

Pour l'instant, "seules trois municipalités (La Marsa, Sidi Bou Said et Carthage) se sont engagées dans ce projet", déclare Selim Halioui.

Mais selon ce dernier, une vingtaine de municipalités auraient déjà manifesté leur intérêt de participer à ce projet dès le jour du lancement; "A moyen-terme - après la phase pilote du projet - nous espérons avoir une soixantaine de municipalités".

Enfin Selim Halioui a affirmé que déjà plus de 1000 citoyens s'étaient inscrits sur la plateforme au bout du premier jour d'activité!

Les initiatives ayant pour objet le recyclage et le tri des déchets sont de plus en plus nombreuses depuis quelques années. Emanant d'une personne ou d'une association, celles-ci ont toutes le même but: Réduire la pollution en Tunisie par le recyclage des déchets.

En 2013, le HuffPost Tunisie avait déjà contacté Selim Achour, fervent militant contre la pollution en Tunisie, qui faisait la tournée de foyers se trouvant entre Gammarth et le Kram pour collecter les poubelles déjà triées par les riverains inscrits sur le site de l'association Tunisie Recyclage.

Tunisie Recyclage, c'est une longue histoire... Démarrée fin 2012, l'aventure de cette association est devenue officielle en avril 2013. L'association est dirigée par Lamia Mourali la présidente et, Valérie Thomas la vice-présidente. Contactée par le HuffPost Tunisie, cette dernière a notamment mis en évidence les trois R: "Réduire, réutiliser et recycler".

Avec ces 3R, l'association, qui collecte puis traite les déchets avant de les revendre auprès de l'ANGED (Agence Nationale de Gestion de Déchets) ou d'industriels, essaie d'influer de manière durable sur les comportements. Pour se faire, elle mène des campagnes de sensibilisation suivies de collectes. "Le meilleur déchet est celui qui n'existe pas", a-t-elle lancé.

Le recyclage, c'est également le combat d'Abdelkader Missaoui, fondateur de l'entreprise Eco-Gad, spécialisée en traitement et valorisation des déchets recyclables et non dangereux.

Début 2014, il déclarait au HuffPost Tunisie que "dans nos poubelles, se trouvent des mines d’or qu’on peut, exploiter, quasiment pour rien et faire fortune."

Des projets pilotes de compostage des déchets organiques à Sousse et à Sfax avaient également vu le jour en 2014.

Selon Azza Tlili, blogueuse au HuffPost Tunisie, chaque citoyen tunisien devrait se tenir à 10 commandements concernant le tri des déchets. De quoi en inspirer plus d'un!

Source: huffpostmaghreb.com

Pour la page de catégorie

Loading...