vers une coopération du "spectre complet"?

12 juin 2015 12:30

8 0

vers une coopération du "spectre complet"?

AFRIQUE - Depuis le début de la semaine, le roi Mohammed VI est au Gabon, dans le cadre de la tournée africaine entreprise entamée il y a plusieurs semaines par le chef de l’Etat marocain.

Selon les observateurs, cette étape de Libreville revêt une importance significative dans la stratégie de coopération sud-sud mise en place par le Maroc en Afrique, puisqu’elle pourrait constituer un modèle de partenariat dit du "spectre complet", où les volets économiques, sociaux, culturels et spirituels sont couverts.

En effet, l’un des moments forts de cette semaine aura été la signature –en présence des deux chefs d’Etat- d’un accord de coopération portant sur le partage d’expérience au niveau de l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH). Lancée il y a près de dix ans, l’INDH constitue l’un des chantiers de règne de Mohammed VI. Elle a pour objectif principal de "corriger" les distorsions éventuelles induites par une croissance économique forte, afin de réduire la pauvreté et de "lutter contre les facteurs aggravants de la précarité". Côté gabonais, une initiative similaire a été mise en place, la Stratégie d’Initiative Humain du Gabon (SIHG).

Le Gabon a donc été choisi pour être le premier pays au sein duquel l’expérience marocaine de l’INDH va s’exporter, signe qu'elle a peut-être atteint une phase de maturité suffisante pour que les savoir-faire développés puissent être partagés. "Sur le plan symbolique, cela signifie que le Maroc est en train d’exécuter son corps de doctrine en matière de politique étrangère africaine : concilier la diplomatie avec l’économie et la solidarité", confie au Huffpost Maroc un diplomate marocain.

De nombreuses entreprises marocaines sont présentes au Gabon, dans des secteurs aussi divers que les télécoms, la banque, les mines, ou encore la construction. Selon un expert en stratégie africaine : « en adjoignant le volet développement humain à sa présence économique déjà substantielle, le Maroc cherche vraisemblablement à consolider son partenariat tous azimuts avec Libreville, afin de faire du Gabon l’un de ses points d’ancrage dans la sous-région."

Source: huffpostmaghreb.com

Pour la page de catégorie

Loading...