Un arbitre écrit le nom d'Alex de Souza avec son spray sur la pelouse pour lui rendre hommage (VIDÉO)

30 mars 2015 11:45

22 0

C'est en Suède, en 1958, qu'est née la légende de Pelé, champion du monde pour la première fois, à seulement 17 ans. Il inscrit son premier but en Coupe du monde lors de la courte victoire brésilienne face au pays de Galles en quart de finale. La machine est lancée. Il en inscrira trois autres en demi-finale contre la France de Just Fontaine puis un doublé en finale, dont le quatrième but, le plus beau. Servi depuis la gauche, Pelé enchaîne en pleine surface amorti poitrine, sombrero et volée du droit à ras de terre. Le Brésil s'impose finalement 5-2 et est sacré pour la première fois.

Bobby Charlton terminera meilleur joueur de cette compétition qu'il remporte avec l'Angleterre. En phase de poules face au Mexique (2-0), le joueur de Manchester United marque ce but d'une jolie frappe de l'extérieur de la surface de réparation après avoir remonté la moitié du terrain. Durant cette même phase de poules, l'Angleterre bat la France 2 buts à 0.

Finale du Mondial face à l'Italie et Pelé donne à son arrière-droit la plus belle des passes décisives, pour conclure un mouvement unique qui préfigurait l'idée de football total. Tout part d'une récupération de balle de l'avant-centre Tostao en position... d'arrière gauche. Après quelques passes, la balle repart par le défenseur central Piazza, qui sert le milieu défensif Clodoaldo. Celui-ci dribble quatre Italiens et sert Rivelino, qui accélère le jeu en trouvant Jaïrzinho en profondeur. Jaïrzinho repique vers l'axe et sert Pelé. Deux touches du pied droit, à peine un coup d'oeil, une touche du pied gauche et le Roi arrête le temps. Puis il adresse d'un plat du pied droit simple et désinvolte une passe dans un tempo parfait à son capitaine et arrière droit Carlos Alberto qui frappe sans contrôle. Le Brésil l'emporte 4-1 et est triple champion du monde.

La frappe lointaine du milieu défensif des Pays-Bas Arie Haan a permis à son équipe de prendre l'avantage face à l'Italie au deuxième tour de la compétition. Le match se terminera par une victoire 2 buts à 1 des Oranje, qui perdront en finale quelques jours plus tard face à l'Argentine (3 buts à 1 après prolongations).

Ce magnifique but de l'arrière droit brésilien permet à son équipe d'égaliser face à l'Italie dans le match pour la troisième place du podium. La Seleçao remportera le match 2 buts à 1.

Deux feintes de frappe et un missile envoyé par le joueur brésilien décédé en 2011 permettent au Brésil d'entamer son tournoi par une victoire 2 buts à 1 face à l'URSS. L'équipe du grand-frère de Rai (le joueur brésilien passé par le PSG dans les années 90) sera éliminée par l'Italie au second tour.

"Encore Maradona ! Génie ! Génie ! Génie ! Ta-ta-ta-ta-ta-ta... Goooooool... Goooooool... J'ai envie de pleurer, pardonnez-moi. Maradona et sa chevauchée inoubliable, la plus belle de tous les temps. Cerf-volant cosmique. Mais de quelle planète viens-tu, pour laisser sur ta route autant d'Anglais ? Pour que le pays soit un poing serré, criant à la gloire de l'Argentine ! Argentine 2 - Angleterre 0. Diegol, Diegol, Diego Armando Maradona. Merci à Dieu, pour le football, pour Maradona, pour ces larmes, et pour ce score Argentine 2 - Angleterre 0". Le plus beau but de tous les temps, raconté en direct par Victor Hugo Morales, journaliste uruguayen de radio.

Luis Fernandez égalisera pour la France quelques minutes après l'ouverture du score du défenseur soviétique d'une magnifique frappe de 35 mètres qui laisse Joël Bats impuissant.

L'attaquant, qui évolue au São Paulo FC quand débute la Coupe du Monde, conclut brillament une action collective à une touche de balle des Brésiliens. Au grand dam des Français, qui se qualifieront tout de même pour les demi-finales grâce l'égalisation de Platini et au penalty victorieux de Luis Fernandez lors de la séance de tirs au but.

Source: huffpostmaghreb.com

Pour la page de catégorie

Loading...