Trois tunisiens récompensés dans la déferlante "Timbuktu"

21 février 2015 09:57

19 0

Trois tunisiens récompensés dans la déferlante "Timbuktu"

CINÉMA - Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, chronique de la vie quotidienne dans le nord du Mali sous la coupe des jihadistes, a triomphé vendredi 20 février à la 40e cérémonie des César, au cours d'une soirée qui a voulu célébrer la liberté d'expression.

"Timbuktu" a reçu sept prix, dont les prestigieux trophées du meilleur film et meilleur réalisateur.

"Il n'y a pas de choc des civilisations, ça n'existe pas. Il y a une rencontre des civilisations", a affirmé le réalisateur, qui est devenu le premier cinéaste d'Afrique noire à recevoir le César du meilleur réalisateur. "Il faut croire que l'Humanité est capable d'un sursaut" face à l'horreur, a-t-il encore dit devant la presse. "Le cinéma joue son rôle dans ce ce sursaut là et c'est merveilleux".

"Mommy" du Québécois Xavier Dolan a emporté le César du meilleur film étranger. Face à de grandes pointures comme "Boyhood" de Richard Linklater ou "The Grand Budapest Hotel" de Wes Anderson, le film de Xavier Dolan a su tirer son épingle du jeu, et est ainsi à l'honneur d'une quatrième nomination en six ans pour le meilleur film étranger.

Face à cette déferlante "Timbuktu", les autres films se sont partagé les prix restants. Pierre Niney, 25 ans, qui prête sa grâce fragile à Yves Saint Laurent dans le film "Yves Saint Laurent" de Jalil Lespert, autre biopic sur le couturier français, a reçu le César du meilleur acteur, l'emportant sur son concurrent Gaspard Ulliel dans le film de Bertrand Bonello. Pierre Bergé, compagnon historique d'Yves Saint Laurent, qui avait adoubé la version de Jalil Lespert, a qualifié samedi sur Twitter d'"os à ronger" le César des meilleurs costumes décerné à "Saint Laurent", un film "méchant, homophobe", selon lui.

Adèle Haenel, 26 ans, a décroché le César de la meilleure actrice pour son rôle de jeune femme rebelle et impulsive se préparant à l'apocalypse dans "Les Combattants" de Thomas Cailley. Ce premier long métrage d'un jeune cinéaste de 34 ans, oeuvre la plus représentée derrière "Saint Laurent" avec neuf nominations, a aussi obtenu le César du premier film et celui du meilleur espoir masculin pour son interprète Kévin Azaïs.

La comédie "La Famille Bélier" d'Eric Lartigau, très appréciée du public, a de son côté été récompensée par le César du meilleur espoir féminin pour la comédienne et chanteuse Louane Emera, 18 ans, découverte dans le télé-crochet The Voice. L'actrice américaine Kristen Stewart, 24 ans, est devenue la première Américaine à remporter un César, pour son second rôle dans "Sils Maria" d'Olivier Assayas. L'acteur Reda Kateb a quant à lui reçu le César du meilleur second rôle masculin pour son interprétation d'un médecin dans "Hippocrate" de Thomas Lilti.

Source: huffpostmaghreb.com

Pour la page de catégorie

Loading...