Recrutement et acheminement de terroristes / Echourouk accuse, Ennahda dément

17 mai 2018 14:31

11 0

Une polémique s’est déclenchée, ces deux derniers jours, entre la chaîne de télévision privée « Echourouk » et le parti islamiste tunisien Ennahda. Et pour cause ? Le média algérien a diffusé le 12 mai dernier, le premier épisode d’un documentaire relatif aux « djihadistes » tunisiens qui se sont embourbés dans le conflit syrien. Dans ce documentaire, la chaine privée a directement mis à l’index Ennahda.

L’émission d’Echourouk a fait usage d’une rhétorique des plus agressives. On y parle de « trafic humain » et de cellules d’embrigadement en direction du théâtre du conflit.

Le parti Ennahda n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué publié sur son site Internet, la formation politique tunisienne s’est dite « étonnée » de la diffusion de ce documentaire. Bien sûr, Ennahda a mis en exergue ses rapports de « fraternité » avec l’Algérie et ses dirigeants.

Dans le documentaire en question, Echourouk diffuse les témoignages de terroristes tunisiens capturés et emprisonnés en Libye. Ces recrues parties au front ont affirmé que leur départ a été facilité par des gens d’Ennahda. Dans son communiqué, le parti a démenti avec fermeté, soutenant que ces témoignages ont été obtenus sous l’effet de la torture.

De son côté, la directrice d’Echourouk TV, Nahed Zerouati, a exprimé son étonnement concernant la réaction du parti tunisien, d’autant plus que « le documentaire n’accuse pas le parti en tant que tel, mais quelques-uns de ses dirigeants ». Pour la journaliste, il y a eu beaucoup de détails relatifs à ces derniers qui démontrent que les témoignages étaient « crédibles ». Enfin, Zerouati annonce que « le meilleur est à venir » lors des prochains épisodes. Les choses risquent de s’envenimer davantage entre Echourouk et Ennahda.

Source: algerie-focus.com

Pour la page de catégorie

Loading...