Ouverture à Johannesburg des travaux du sommet du Nepad

13 juin 2015 14:16

33 0

JOHANNESBURG- Les travaux du 33e sommet de l'Initiative du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (Nepad) ont débuté, samedi à Johannesburg (Afrique du sud), avec la participation du ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel.

Dans son allocution d'ouverture, le président de la République d'Afrique du sud, Jacob Zuma indiqué que "le Nepad a réalisé nombre d'objectifs depuis sa création. Néanmoins, le continent africain fait face à plusieurs défis et enjeux, dont la pauvreté, le chômage et les changements climatiques".

"Nous devons réaliser un développement durable pour le continent et avons, par conséquent, besoin de fédérer nos compétences pour les utiliser de manière positive", a-t-il ajouté.

"La complémentarité africaine exige l'autonomisation de la femme et son implication dans tous les programmes de développement pour réaliser l'agenda 2063".

Le président de l'Union africaine (UA) et président du Zimbabwe, Robert Mugabe a salué "le grand progrès et les réalisations du Nepad" depuis sa création, notamment en ce qui concerne "la conception des projets et leur mise en oeuvre, les programmes d'autonomisation de la femme, la sécurité alimentaire et le développement".

"Le continent doit relever plusieurs défis, à l'instar de la pauvreté, la famine et les maladies", a-t-il estimé, ajoutant que les ressources brutes et naturelles du continent africain sont toujours exploitées à l'extérieur du continent".

Le président de l'UA a , dans ce sens, appelé le Nepad et toutes les institutions économiques africaines à "mettre en place des stratégies efficientes".

Il a appelé les dirigeants africains à "accélérer la mise en oeuvre des grands projets de l'agenda 2063, à l'instar du projet du commerce continental libre, l'autorité de régulation du transport aérien et le TGV".

Il a salué "les étapes franchies par le Nepad pour réaliser le développement économique dans le cadre de la première décennie" pour "une Afrique prospère".

De son côté, le président de la commission d'orientation des chefs d'Etats et de gouvernements du Nepad et président du gouvernement du Sénégal, Macky Sall a indiqué que "l'année 2015 est une année cruciale dans le cadre de la réalisation de l'agenda de développement", appelant la Banque africaine de développement (BAD) à "accompagner tous les programmes de développement en cours de réalisation".

Le manque des flux financiers, l'augmentation du taux de fraude fiscale, la question des contrats pétroliers et miniers et le coût élevé de l'électricité constituent les principales entraves au développement dans le continent africain.

Le sommet du Nepad se tient la veille de la tenue de la 25e session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernements de l'UA prévue les 14 et 15 à Johannesburg.

Source: aps.dz

Pour la page de catégorie

Loading...