Nucléaire: l'Iran et les grandes puissances concluent un accord historique

14 juillet 2015 08:53

31 0

VIENNE Après 17 jours de pourparlers, les négociateurs ont arraché un compromis mettant fin au dossier nucléaire iranien, a indiqué mardi une source diplomatique.

"L'accord est conclu", a indiqué cette source, au terme de 21 mois de négociations et d'un round final de plus de 17 jours de négociations acharnées à Vienne pour solder ce dossier qui empoisonne les relations internationales depuis douze ans.

L'objectif de l'accord est de garantir que le programme nucléaire iranien ne peut avoir de débouchés militaires, en échange d'une levée des sanctions internationales qui étouffent l'économie du pays.

Le texte, qui autorise l'Iran à poursuivre son programme nucléaire civil, ouvre la voie à une normalisation des relations économiques et diplomatiques de l'Iran avec la communauté internationale, une perspective qui hérisse Israël et les puissances régionales au Moyen-Orient.

La "réunion plénière finale de l'E3/UE3 et de l'Iran aura lieu à 10H30 (08H30 GMT) à l'ONU" à Vienne, a indiqué la porte-parole de l'UE, Catherine Ray, utilisant la désignation européenne du groupe P5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne).

La nuit de lundi a mardi a été marquée par une intense activité diplomatique au palais Coburg qui abrite les négociations depuis le 27 juin.

A minuit, les ministres des grandes puissances ont participé à une réunion plénière, juste après un nouvel échange entre l'Américain John Kerry et le Russe Sergueï Lavrov, principaux artisans du futur accord.

Officiellement, toutefois, celui-ci n'est pas encore formellement conclu. Les négociateurs ont bataillé jusqu'à la dernière minute pour résoudre de derniers "points de désaccord", selon les termes de Josh Earnest, porte-parole du président américain Barack Obama.

Nucléaire: l'Iran et les grandes puissances entament la réunion ministérielle finale (UE)

VIENNE- Les chefs de la diplomatie de l'Iran et des grandes puissances ont entamé mardi à Vienne la réunion qui doit officialiser leur accord sur le programme nucléaire de Téhéran, a annoncé l'Union européenne.

Le début de la rencontre, en présence des responsables iraniens, européens et du groupe P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) a été diffusé en direct sur le site internet de l'UE.

L'Iran et les grandes puissances sont parvenues à conclure un accord sur le dossier nucléaire iranien au terme de 21 mois de négociations et d'un round final de plus de 17 jours de négociations acharnées à Vienne .

L'objectif de l'accord est de garantir que le programme nucléaire iranien ne peut avoir de débouchés militaires, en échange d'une levée des sanctions internationales qui étouffent l'économie du pays.

Le texte, qui autorise l'Iran à poursuivre son programme nucléaire civil, ouvre la voie à une normalisation des relations économiques et diplomatiques de l'Iran avec la communauté internationale.

D'ores et déjà, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), appelée à jouer un rôle clé dans la mise en oeuvre de l'accord, a annoncé avoir signé avec l'Iran une "feuille de route" autorisant une enquête sur la possible dimension militaire passée du programme nucléaire iranien, une "avancée significative" selon le patron de cet organe de l'ONU, Yukiya Amano.

Les négociateurs, à commencer par l'Américain John Kerry et l'Iranien Mohammad Javad Zarif, principaux acteurs au dossier, ont bataillé jusqu'à la dernière minute pour résoudre de derniers "points de désaccord", selon les termes de Josh Earnest, porte-parole du président américain Barack Obama.

L'accord se sera fait attendre: il était initialement prévu pour le 30 juin, mais cette date a été repoussée à plusieurs reprises en raison de l'importance des enjeux.

TEHERAN- L'accord nucléaire auquel sont parvenus mardi à Vienne l'Iran et les grandes puissances ouvre "de nouveaux horizons", a affirmé le président iranien Hassan Rohani sur son compte Twitter.

Maintenant que "cette crise qui n'était pas nécessaire" a été résolue, l'Iran et les grandes puissances peuvent "se concentrer sur les défis communs", a-t-il écrit, allusion à la lutte contre le groupe autoproclamé Etat islamique (EI, Daech).

Cet accord montre, selon lui, que "l'engagement constructif" de part et d'autre "marche".

Les commentaires du président iranien surviennent après les déclarations à Vienne de son ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, qui a parlé "d'un nouveau chapitre" dans les relations entre son pays et les grandes puissances.

M. Zarif s'exprimait avant une réunion des chefs de la diplomatie de l'Iran et du groupe P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) qui doit officialiser leur accord sur le programme nucléaire de Téhéran.

VIENNE- L'accord destiné à mettre fin à douze ans de tensions autour du dossier nucléaire iranien a été formellement conclu mardi à Vienne entre l'Iran et les grandes puissances, a annoncé la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, sur son compte Twitter.

"Nous avons l'accord", a-t-elle déclaré, soulignant que les négociations étaient "achevées".

Cet accord intervient au terme de 21 mois de pourparlers et au 18e jour de pourparlers acharnés dans la capitale autrichienne, l'une des plus longs round de ce type depuis un quart de siècle.

L'objectif de l'accord est de garantir que le programme nucléaire iranien ne peut avoir de débouchés militaires, en échange d'une levée des sanctions internationales qui étouffent l'économie du pays.

Source: aps.dz

Pour la page de catégorie

Loading...