Le nouveau plan d'Obama pour vider Guantánamo | Courrier international

15 janvier 2015 16:18

2 0

Le nouveau plan d'Obama pour vider Guantánamo | Courrier international

Le 11 janvier 2015, le centre de détention de Guantánamo est entré dans sa quatorzième année. Des 680 détenus que comptait la prison au maximum de ses capacités, en 2003, il en reste aujourd'hui 122. Mercredi 14 janvier, cinq détenus yéménites ont été transférés à l'étranger, quatre dans le sultanat d'Oman et un en Estonie. Le transfert d'un nouveau groupe de détenus, dont les autorités américaines n'ont pas encore communiqué le nombre exact ni la destination, pourrait avoir lieu dans les prochains jours.

Pour le New York Times : "ces deux derniers mois, le gouvernement Obama a fait beaucoup plus pour atteindre son objectif de vider le centre de détention de Guantánamo que depuis 2009". Selon le quotidien new-yorkais, la nouvelle stratégie du président, qui avait promis au lendemain de son investiture, le 20 janvier 2009, de fermer la prison, serait de faire en sorte "qu'il ne reste plus que 60 à 80 détenus à Guantánamo, afin qu'il n'y ait plus aucun sens économique à maintenir le centre de détention ouvert".

Sur les 122 détenus encore présents sur la base militaire américaine, située sur l'île de Cuba, plus d'une cinquantaine sont des éléments jugés "peu dangereux". En outre, une large majorité d'entre eux sont yéménites. Plutôt que de les rapatrier au Yémen, plongé en plein chaos, l'administration américaine a décidé de les transférer dans d'autres pays. En novembre dernier, un détenu yéménite a ainsi été envoyé en Slovaquie et trois en Géorgie. Le 31 décembre 2014, trois autres Yéménites ont été envoyés au Kazakhstan.

Mais, comme le souligne le site d'information Politico, "le Président américain n'est pas au bout de ses peines pour réussir à fermer Guantánamo avant la fin de son second mandat. Non seulement il fait face aujourd'hui à un Congrès à majorité républicaine", peu enclin à valider les transferts de détenus, note le site, "mais la menace terroriste est en pleine résurgence, au Moyen-Orient avec l'avancée de l'Etat islamique comme en Europe", où l'attentat parisien contre Charlie Hebdo a été revendiqué par Al-Quaida dans la péninsule arabique (AQPA).

Pour autant, les prises de positions officielles pour la fermeture de Guantanamo se multiplient dans la presse américaine. Toujours sur le site de Politico, le général Michael Lehnert aujourd'hui retraité a récemment signé une tribune intitulée : "J'ai contribué à la création de la prison Guantánamo, aujourd'hui je veux qu'elle ferme ses portes".

Une autre tribune également publiée récemment par le New York Times et signée par le juriste Cliff Sloan, ancien envoyé spécial chargé de la fermeture de Guantánamo qui a quitté ses fonctions au département d'Etat le 31 décembre dernier, est un véritable plaidoyer en faveur de la fermeture du centre de détention.

Source: courrierinternational.com

Pour la page de catégorie

Loading...