Marche républicaine : les regrets tardifs d'Obama | Courrier international

13 janvier 2015 13:36

5 0

Marche républicaine : les regrets tardifs d'Obama | Courrier international

"Je pense qu'on peut dire que nous aurions dû envoyer un plus haut représentant." C'est en ces termes que le porte-parole de la Maison-Blanche a fait acte de contrition, le 12 janvier, après les critiques essuyées par le gouvernement pour l'absence de toute haute personnalité américaine à la Marche républicaine organisée à Paris le 11 janvier, à la suite des attentats des 7, 8 et 9 janvier. Alors que 44 chefs d'Etat et de gouvernement étaient rassemblés dans la capitale, seule l'ambassadrice américaine à Paris représentait Washington.

Des regrets insuffisants aux yeux du Wall Street Journal, qui critique durement le gouvernement Obama dans son éditorial du 13 janvier. "La Maison-Blanche a estimé que ça n'avait pas d'importance", juge le quotidien conservateur, ce qui "correspond à l'attitude globalement dédaigneuse de Barack Obama envers l'Europe". Toujours pour le Wall Street Journal, "le président considère la politique étrangère comme une distraction (...) et l'image des Etats-Unis s'en trouve dégradée". En outre, selon le quotidien, l'absence américaine à Paris montre que le gouvernement "n'apprécie pas la nature et la portée de la menace islamiste".

Source: courrierinternational.com

Pour la page de catégorie

Loading...