Quand la loi de finances de 1998 met son veto !

1 janvier 1970 00:33

12 0

Quand la loi de finances de 1998 met son veto !

Le représentant local de Sonelgaz a pointé du doigt la SNTF qui refuse l’octroi d’autorisation de traverser la ligne du chemin de fer avant de régler la redevance annuelle exigée dans la loi de finances de… 1998.

Difficile de croire qu’une loi de finances puisse empêcher des centaines de foyers de profiter du gaz de ville. En effet, et face aux remontrances du wali, le représentant de Sonelgaz s’est justifié en pointant du doigt la SNTF qui refuse l’octroi d’autorisation de traverser la ligne de chemin de fer avant de régler la redevance annuelle exigée dans la loi de finances de 1998 et qui n’a jamais été annulée ou modifiée. Ironie du sort, son calcul n’est pas précisé, d’où le blocage qui dure.

Par ailleurs, les communes rurales enregistrent un taux de pénétration de 84,61% pour le gaz de ville contre 63,14% pour la commune d’Oran. De son côté, le conseil de coordination de la commune de Sidi Chahmi, chargé de faciliter les opérations de raccordement au gaz, de l’éradication des fosses septiques et la réalisation des réseaux d’assainissement, semble hors champ. 3 000 fosses septiques restent à résorber et Sonelgaz justifie son retard qui fait grincer des dents.

Source: liberte-algerie.com

Pour la page de catégorie

Loading...