L'Algérie veut bénéficier de l'expérience tunisienne dans le domaine du marché boursier

11 juin 2015 16:53

8 0

ALGER - La Bourse d'Alger veut bénéficier de l'expérience de la Bourse de Tunis pour redynamiser son activité, a indiqué mercredi à Alger le directeur général de la Société de gestion de la bourse des valeurs (SGBV), Yazid Benmouhoub.

C'est dans cette perspective qu'un forum a réuni les acteurs du marché de la Bourse de Tunis et leurs homologues de la place financière d'Alger ainsi que des chefs d'entreprises publiques et privées algériens.

Lors de ce "premier forum de la Bourse", organisé dans le cadre de la convention de coopération signée entre les deux places boursières en 2014, l'expérience tunisienne en matière de développement du marché financier a été présentée.

"On veut bénéficier de l'expérience de la Bourse de Tunis et le marché financier tunisien", qui connaissent des avancées par rapport au marché financier algérien, a déclaré M. Benmouhoub en marge de ce forum.

La capitalisation boursière de la Bourse de Tunis est de 10 milliards de dollars. Cette place boursière participe à hauteur de 25% au produit intérieur brut (PIB) alors que celle de l'Algérie n'en participe qu'à moins de 1% même si "les potentialités de l'Algérie sont beaucoup plus importantes", selon M. Benmouhoub.

"Il y a des similitudes dans plusieurs aspects entre l'Algérie et la Tunisie, c'est pourquoi je pense que l'expérience tunisienne en la matière peut être transposée facilement chez nous", a-t-il estimé.

Pour le directeur de la SGBV, la bourse d'Alger peut s'inspirer du programme de la Bourse de Tunis en matière de vulgarisation de la culture boursière et de formation financé par le Fonds pour le climat d'investissement en Afrique "ICF" (Investment climate facility for Africa).

En outre, des ateliers et des rencontres sur des thématiques avec la participation de tous les intervenants dans le marché financier dans les deux pays seront organisés.

De son côté, le directeur général de la Bourse de Tunis, Bilel Sahnoun estime que ce forum est une occasion pour réunir la vision réglementaire des deux places boursières algérienne et tunisienne afin de donner une nouvelle dynamique au marché financier dans les deux pays.

Il a affirmé, dans ce cadre, la disponibilité de la bourse de Tunis, qui a connu un essor depuis 1994 pour arriver aujourd'hui à 87 entreprises cotées, à partager son expérience avec son homologue algérienne.

Un protocole d'accord pour la création d'un comité de suivi et de mise en application de la convention liant les deux bourse depuis 2014, a été signé en marge du forum.

Lire aussi: Olivier Poivre d'Arvor rend hommage au "Tunisien d'origine, et français d'adoption" Azzedine Alaïa

Source: aps.dz

Pour la page de catégorie

Loading...