Islam : sortir du chaos | Courrier international

16 février 2015 16:24

56 0

En 2003, Courrier international publiait un hors-série intitulé L’Islam, le terroriste, le despote et le démocrate. Deux ans après les attentats du 11 septembre 2001, l’espoir d’un renouveau du monde musulman ne semblait pas une utopie. Le régime des ayatollahs iraniens montrait des signes de faiblesse, la Turquie voulait réconcilier islam et démocratie, et The Washington Post évoquait “l’inexorable déclin de l’islamisme”.

Aujourd’hui, les mouvements djihadistes se sont multipliés, des millions de personnes vivent sous leur joug et subissent leur cruauté. Ils essaiment dans les diasporas musulmanes, semant la terreur et poussant les pays occidentaux à adopter des lois restrictives.

De la Libye au Yémen, plusieurs Etats ont sombré dans le chaos. Et le modèle du parti islamiste turc AKP, noyé dans l’autoritarisme, n’est plus une alternative crédible. Néanmoins le vent de liberté de l’éphémère “printemps arabe” n’a pas perdu tout son souffle. Dans Impact24info, l’écrivain algérien Kamel Daoud écrit : “Mon monde est malade. Il ne veut pas du monde. Il veut la fin du monde.”

L’intellectuel syrien Yassine Al-Haj Saleh prône dans Al-Hiwar al-Mutamadden la reconstruction de l’islam sur la base de la morale et de la beauté. Et c’est Dominique Eddé, dans L’Orient littéraire, qui résume le refus de la résignation : “Pour la grande majorité d’entre nous qui, n’ayant pas les moyens de stopper la barbarie, est condamnée à la subir, reste la solitude partagée. Ce n’est pas rien. Car plus les êtres humains seront nombreux à être seuls, plus ils constitueront un espace susceptible de reprendre un jour la parole. Car qu’est-ce que l’éthique, pour finir, sinon tenir bon et refuser d’obéir, y compris sans le soutien de l’espoir ?”

Source: courrierinternational.com

Pour la page de catégorie

Loading...