Les djihadistes sont allés à bonne école

15 janvier 2015 16:11

2 0

Pour analyser les causes de la radicalisation des auteurs présumés des attentats de Paris, "les autorités françaises doivent éviter de commettre les mêmes erreurs que leurs homologues américaines", prévient un maître de conférences de l'université du Texas, qui a étudié pendant dix ans l'islam dans les prisons. Dans un article publié sur le site académique The Conversation et repris par The Malaysian Insider, il écrit : "Les politiciens américains se sont empressés d'accuser des étrangers de fomenter la radicalisation des prisonniers. Ce faisant, ils ont refusé de voir ce que les musulmans désignent, eux, comme le problème : une politique étrangère antimusulmans, la discrimination raciale et religieuse, et l'iniquité de la justice criminelle. Le principal catalyseur de la radicalisation des prisonniers n'est pas la propagande efficace d'Al-Qaida, mais les problèmes intérieurs [de l'Amérique]. Les Américains n'ont pas besoin d'aide de l'étranger : il y a déjà à domicile tout le carburant nécessaire à la radicalisation."

Pour analyser les causes de la radicalisation des auteurs présumés des attentats de Paris, "les autorités françaises doivent éviter de commettre les mêmes erreurs que leurs homologues américaines", prévient un maître de conférences de l'université du Texas, qui a étudié pendant dix ans l'islam dans les prisons.

Dans un article publié sur le site académique The Conversation et repris par The Malaysian Insider, il écrit : "Les politiciens américains se sont empressés d'accuser des étrangers de fomenter la radicalisation des prisonniers. Ce faisant, ils ont refusé de voir ce que les musulmans désignent, eux, comme le problème : une politique étrangère antimusulmans, la discrimination raciale et religieuse, et l'iniquité de la justice criminelle. Le principal catalyseur de la radicalisation des prisonniers n'est pas la propagande efficace d'Al-Qaida, mais les problèmes intérieurs [de l'Amérique]. Les Américains n'ont pas besoin d'aide de l'étranger : il y a déjà à domicile tout le carburant nécessaire à la radicalisation."

Pour analyser les causes de la radicalisation des auteurs présumés des attentats de Paris, "les autorités françaises doivent éviter de commettre les mêmes erreurs que leurs homologues américaines", prévient un maître de conférences de l'université du Texas, qui a étudié pendant dix ans l'islam dans les prisons.

Source: courrierinternational.com

Pour la page de catégorie

Loading...