Chelsea-PSG en Ligue des Champions: ce que les statistiques disent des chances des Parisiens

11 mars 2015 09:07

34 0

Chelsea-PSG en Ligue des Champions: ce que les statistiques disent des chances des Parisiens

FOOTBALL - Après son match nul 1-1 il y a trois semaines au Parc des Princes, le PSG, pour espérer se qualifier, devra marquer au moins un but lors de son huitième de finale retour de Ligue des Champions à Chelsea mercredi (20h45). La saison dernière, les Parisiens avaient été cruellement éliminés par le club de José Mourinho, alors qu'ils possédaient un avantage de deux buts avant le retour (3-1)...

Mission impossible à Stamford Bridge ? Voyons plutôt ce que disent les différentes statistiques avant la rencontre.

Commençons par la stat principale, celle qui fait frémir les supporteurs parisiens: le PSG n'a qu'une chance sur trois de se qualifier pour les quarts de finale. Après un match nul 1-1 à domicile à l'aller, un club a 31% de chance de se qualifier au retour lors des matches à élimination directe en Ligue des Champions.

Thiago Silva était donc un petit peu optimiste quand il a déclaré le 17 février après le match au Parc que son club avait désormais une chance sur deux de passer: "On peut gagner là-bas. (...) Je pense qu'on a 50% de chances de se qualifier parce qu'on a fait un très bon match".

Voici une statistique implacable et impitoyable pour les clubs français contre les clubs anglais. Hormis la surprenante victoire de Monaco sur la pelouse d'Arsenal le 25 février dernier, les clubs anglais n'ont jamais perdu sur leur sol lors des matches à élimination directe en C1. Sur les 9 déplacements français qui ont précédé le Arsenal-Monaco depuis la saison 1960-61, les clubs britanniques se sont imposés 7 fois. Malgré tout, les deux matches nuls enregistrés ont eu des conséquences heureuses pour le football tricolore.

En 1998, l'AS Monaco -déjà- s'est qualifiée pour les demi-finales après avoir fait 1-1 sur la pelouse de Manchester United (0-0 à l'aller), grâce à une frappe de David Trezeguet restée dans les mémoires (regardez-la ci-dessous). Plus récemment, lors de la dernière grande campagne d'un club français en Ligue des Champions, lors de la saison 2003-2004, l'AS Monaco -encore- éliminait Chelsea en demi-finale après un superbe 2-2 à Stamford Bridge (3-1 à l'aller), alors qu'elle était menée 0-2 peu avant la mi-temps.

Au cours de sa courte histoire (création en 1970), le PSG n'a affronté Chelsea qu'à quatre reprises en Ligue des Champions avant la confrontation de cette année. Et là encore, les statistiques n'encouragent pas à l'optimisme. Lors de la saison 2004-2005, en phase de poule, Chelsea était venu corriger le PSG au Parc (0-3) avant de concéder le nul à Londres (0-0).

Mais c'est bien le duel de l'année dernière en quart de finale qui retient aujourd'hui l'attention, notamment par son scénario si cruel pour les Parisiens. Victorieux 3-1 à l'aller avec notamment un dernier but magique de Pastore dans le temps additionnel, les hommes de Laurent Blanc avaient cédé à trois minutes de la fin au retour, sur un but du "Parisien" Demba Ba pour Chelsea (regardez-le ci-dessous).

L'entraîneur de Chelsea est invincible ou presque contre les clubs français en C1, comme on peut le voir sur ces lignes de stats compilées par Opta. Il faut donc y ajouter le nul (1-1) du 17 février dernier.

Un peu de baume au cœur pour les Parisiens: après avoir sorti le PSG la saison dernière en quart, les Londoniens s'étaient finalement inclinés en demie contre l'Atletico Madrid (0-0 à Madrid suivi d'une défaite 1-3 à Londres). La saison d'avant, ils avaient été éliminés au premier tour avant d'être reversés en Europa League, qu'ils ont remporté face au Benfica Lisbonne (2-1).

L'exercice 2011-2012 allait lui être historique pour le club, puisqu'il remportait pour la première fois en 107 ans d'existence le trophée, battant le Bayern Munich –qui jouait la finale sur son terrain– aux tirs au but (1-1, 4-3, regardez la séance ci-dessous). En 2010-2011, les "Blues" de Carlo Ancelotti s'étaient inclinés contre un autre club anglais, Manchester United, en quart de finale (0-1, 1-2). La saison d'avant, ils avaient été sortis par l'Inter Milan en huitième de finale (1-2, 0-1). Bref, Chelsea est aussi imprévisible qu'irrégulier.

Source: huffpostmaghreb.com

Pour la page de catégorie

Loading...