Les caisses du pays sont presque vides | Courrier international

8 février 2015 13:17

5 0

Les caisses du pays sont presque vides | Courrier international

Alors que le premier ministre, Alexis Tsipras, devait présenter le 8 février au soir son programme devant le Parlement, avant un vote de confiance prévu le 10 février, la pression internationale ne cesse de monter sur la Grèce. La situation financière du pays fait partie des discussions des ministres des finances du G20, les 9 et 10 février à Istanbul, et sera au cœur de la réunion extraordinaire de l'Eurogroupe prévue le 11 février.

Dans une interview accordée au Wall Street Journal, le ministre des finances grec George Stathakis reconnaît que les caisses du pays sont presque vides, du fait d'une chute récente des recettes fiscales. "Nous aurons des problèmes de liquidités au mois de mars si les recettes fiscales ne s'améliorent pas", prévient l'argentier grec dans le quotidien américain. Le pays a en effet besoin de 4 à 5 milliards d'euros pour tenir jusqu'au mois de juin, dans l'attente d'un nouvel accord global avec ses créanciers, rapporte The Wall Street Journal. Mais si cette enveloppe lui était refusée, la Grèce serait alors contrainte de "faire défaut sur sa dette" et de "réintroduire sa propre devise, et donc d'abandonner l'euro". Un scénario noir qui se traduirait par la perte sèche de la majeure partie des 240 milliards d'euros prêtés par l'Europe et le Fonds monétaire international (FMI)", prévient le journal financier.

Source: courrierinternational.com

Pour la page de catégorie

Loading...