Apple se lance dans la course à la voiture électrique | Courrier international

16 février 2015 13:37

10 0

Apple se lance dans la course à la voiture électrique | Courrier international

Après Google et sa voiture sans conducteur, voilà qu'Apple se lance à son tour dans l'aventure automobile, révèle The Wall Street Journal. Tim Cook, le PDG du groupe, aurait donné son feu vert au projet, baptisé “Titan”, il y a environ un an, annonce le quotidien américain, en citant des sources internes à Apple.

Tim Cook aurait chargé Steve Zadesky, un ancien de Ford, de piloter les travaux. L'objectif : concevoir un monospace électrique. Vice-président en charge du design, Zadesky a par le passé dirigé les chercheurs qui ont conçu l'iPod et l'iPhone. Pour constituer son équipe, l'ingénieur aurait cette fois été autorisé à choisir un millier de personnes au sein des diverses entités du groupe. Elles travailleraient à quelques kilomètres du siège d'Apple, situé à Cupertino, en Californie.

Cette information est confirmée par le Financial Times, qui ajoute qu'Apple recrute actuellement des experts de la technologie et du design automobile.

Mais rien ne dit que le groupe ira jusqu'au bout. "Apple explore souvent des technologies, allant jusqu'à construire de nombreux prototypes de produits qu'il ne commercialisera jamais", précise The Wall Street Journal. Mais le nombre de salariés impliqués dans le projet Titan montre toutefois que le groupe prend l'affaire très au sérieux.

Produire des voitures nécessite de mobiliser énormément de capitaux, ajoute le journal. Tesla en sait quelque chose : le groupe américain de voitures électriques haut-de-gamme a déjà investi plusieurs centaines de millions de dollars pour équiper son usine californienne, rachetée en 2010 à Toyota, et qui n'a produit que 35 000 véhicules en 2014. Au quatrième trimestre, les pertes de Tesla ont dépassé 107 millions de dollars.

Mais pour Apple, l'argent n'est pas vraiment un problème : à la fin 2014, le groupe disposait de 178 milliards de dollars de liquidités (156 milliards d'euros), rappelle le quotidien américain.

Source: courrierinternational.com

Pour la page de catégorie

Loading...