Les allergies aux pollens reviennent, 6 conseils pour les calmer

17 mars 2015 12:41

37 0

Les allergies aux pollens reviennent, 6 conseils pour les calmer

Si vous éternuez et reniflez, vous pourriez aussi avoir un problème alimentaire avec certains fruits et légumes. C'est ce qu'on appelle un Syndrome d'allergie orale, et l'Asthma and Allergy Foundation of America estime qu'un tiers des allergiques au pollen pourraient en être affectés. On peut blâmer une protéine qu'on trouve à la surface de certains produits crus, tels que les pommes, les tomates, le melon, même si chaque allergie au pollen a son propre ensemble d'aliments déclencheurs. "Le pollen et les protéines alimentaires sont comme des cousins germains", explique Cliff Bassett, fondateur du Allergy and Asthma Care de New York. "Donc votre corps pense que vous avalez du pollen." Ceci entraîne généralement des symptômes gênants, comme une gorge ou une bouche irritée, ainsi que de la toux. Eplucher le produit peut aider à réduire la réaction, selon Bassett. Même la cuisson peut arranger les choses. Il faut juste faire attention: les recherches montrent qu'environ 2% des gens touchés par le syndrome de l'allergie orale ont des symptômes qui peuvent potentiellement évoluer vers un choc anaphylactique potentiellement mortel, d'après les chiffres de l'Asthma and Allergy Foundation of America.

Quand les chiffres sur le pollen vont mal, vous devriez peut-être en rester à vos lunettes. "Si vous attrapez du pollen dans les yeux et qu'il reste là, vous pourriez avoir des problèmes", explique David Rosenstreich, directeur de l'Allergy and Immunology at Montefiore Medical Center de New York. Les lentilles de contact souples sont particulièrement propices à l'absorption d'irritants présents dans l'air, comme le pollen ou la fumée, car elles sont perméables. Une lentille souple laisse passer plus d'oxygène mais peut absorber n'importe quoi dans les larmes, indique Steven Shanbom, ophtalmologue de Detroit. Si vous ne portez que des lentilles et que vous ne les aimez pas rigides, vous devriez peut-être en utiliser des jetables quotidiennement, afin de limiter l'accumulation du pollen.

Le stress nous met sur les nerfs, et plus enclins aux reniflements. Une étude récente dans les Annals of Allergy, Asthma & Immunology a mesuré les niveaux de stress de 179 personnes ayant le rhume des foins. Après deux périodes de 14 jours, les chercheurs de l'Ohio State University ont constaté que 64% de ceux qui déclaraient un plus fort niveau de stress expérimentaient aussi plus de crises d'allergie. La bonne nouvelle, c'est qu'il existe une solution simple: se détendre. Que ce soit avec de la méditation ou en allant piquer un roupillon, trouvez quelque chose pour vous relaxer afin que vos symptômes soit plus supportables. "Quand vous ne vous sentez pas bien et que vous êtes anxieux, c'est le moment où vos symptômes sont les pires", explique Rosenstreich.

Vous vous sentez un peu pris après un verre de vin rouge? Vous n'êtes pas seul. L'alcool, le vin rouge en particulier, peut faire empirer les allergies. "Certaines personnes sont très sensibles aux sulfites, et cela empire leurs allergies", explique Rosenstreich. Ces composants apparaissent naturellement dans la bière et le vin. Une étude danoise du Clinical & Experimental Allergy montrait que les femmes qui buvaient plus de 14 verres par semaine étaient 78% plus susceptibles de développer un nez bouché en permanence comparées aux femmes qui boivent moins.

Chercher à se soigner par des médicaments est attrayant - il existe des douzaines de médicaments et ils promettent tous de guérir nos nez bouchés ou qui coulent. Mais la plupart d'entre eux peuvent être mis dans le même sac que l'une de ces deux catégories: antihistaminiques et décongestifs. L'astuce est de savoir laquelle de ces médications traite le mieux vos symptômes. Un antihistaminique soulage en général les éternuements, l'irritation et le nez qui coule, alors que les décongestifs combattent l'encombrement des voies respiratoires. Rien ne sert d'utiliser les deux si vous n'avez pas tous les symptômes.

Tout ce qui contient des fragrances peut irriter vos yeux et les voies nasales, dit Bassett. Ceci inclut le parfum, les bougies parfumées, l’encens... Quand vous êtes dans le rayon d'un magasin ou dans la rue, c'est presque impossible d'éviter toutes les odeurs. La meilleure défense est donc d’éliminer de votre chez-vous ces irritants et de trouver des médicaments qui soulageront vos symptômes quand vous êtes en public.

Source: huffpostmaghreb.com

Pour la page de catégorie

Loading...